Aliko Dangote décroche près de 3 milliards de dollars pour sa raffinerie

 Aliko Dangote décroche près de 3 milliards de dollars pour sa raffinerie

La compagnie nationale des hydrocarbures (NNPC) devient le premier acteur extérieur de poids à s’associer à cette initiative. Selon le milliardaire nigérian, trois autres entreprises l’auraient déjà approché au sujet d’une prise de participation.

Le ministère nigérian du Pétrole, Timipre Sylva, a annoncé le 03 août 2021 que la compagnie nationale des hydrocarbures (Nigerian National Petroleum Corporation – NNPC) allait devenir actionnaire minoritaire du projet de raffinerie du groupe Dangote, obtenant 20% du capital de ce complexe contre un chèque de 2,76 milliards de dollars, a rapporté l’agence Reuters.

La raffinerie d’Aliko Dangote, avec une production attendue à 650 000 barils par jour, devrait être la plus grande du continent d’Afrique. Sa mise en service est prévue pour janvier 2022, après deux reports. Le coût de sa construction est évalué à 15 milliards de dollars.

La NNPC avait signé en juin une lettre d’intention avec le conglomérat nigérian et était en négociations avec des institutions bancaires et le gouvernement fédéral d’Abuja pour valider et financer cette prise de participation. Des négociations qui ont abouti avec l’exécutif nigérian.

Premier exportateur de pétrole d’Afrique, le Nigeria doit importer la quasi-totalité de sa consommation de carburants en raison de la vétusté de ses infrastructures nationales. La raffinerie de Dangote pourrait participer également au rééquilibrage de la balance extérieure du pays, dont le déficit en 2020 est évalué à -33 milliards de dollars selon la Banque mondiale.

Modernisation des raffineries nationales

Outre le démarrage du complexe de Dangote, le gouvernement table aussi sur la réhabilitation de trois raffineries publiques, toutes opérées par NNPC.

En mars 2021, les autorités ont signé un contrat avec le groupe d’ingénierie italien Tecnimont pour la rénovation de la raffinerie principale de Port Harcourt, à l’arrêt depuis 2019, pour un montant de 1,5 milliard de dollars. Selon le ministre Timipre Sylva, les travaux ont d’ores et déjà commencé et 15% du montant du contrat avaient déjà été réglé.

Le gouvernement fédéral nigérian a également approuvé deux autres contrats de modernisation respectivement pour les raffineries de Warri (au sud du pays) et de Kaduna (au nord). C’est la société italienne Saipem qui sera partenaire des deux réhabilitations, pour un coût total de 1,48 milliard de dollars. Les travaux sont censés durer 33 mois.

Cette modernisation sera financée par l’État fédéral et un prêt de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank).

Source : Jeune Afrique (Avec Reuters)

Articles similaires

4 Commentaires

  • I simply could not depart your web site prior to suggesting that I really enjoyed the standard information an individual provide to your guests? Is gonna be back incessantly in order to check out new posts.

  • Hi there! Quick question that’s entirely off topic. Do you know how to make your site mobile friendly? My weblog looks weird when viewing from my iphone. I’m trying to find a template or plugin that might be able to correct this issue. If you have any recommendations, please share. Many thanks!

  • WONDERFUL Post.thanks for share..extra wait .. …

  • The other day, while I was at work, my cousin stole my apple ipad and tested to see if it can survive a
    thirty foot drop, just so she can be a youtube sensation. My apple ipad is
    now broken and she has 83 views. I know this is entirely off topic but I had to share it with someone!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *