Au sommet de Paris sur l’Afrique, un appel à « accélérer » la vaccination sur le continent

 Au sommet de Paris sur l’Afrique, un appel à « accélérer » la vaccination sur le continent

Cette conférence dédiée à la relance des économies africaines s’est conclue, mardi, sans nouvel engagement financier.

Le sommet international, convoqué mardi 18 mai à Paris, était consacré à la relance des économies africaines, durement ébranlées par les conséquences de la crise sanitaire. Mais c’est d’abord un appel à soutenir l’Afrique dans l’accès à la vaccination qui a été lancé. « Dans l’immédiat, la priorité absolue est de vaincre la pandémie », écrivent, dans le communiqué final, les dirigeants participant à l’événement.

Du partage équitable des doses existantes à la levée des brevets pour permettre la production de vaccins anti-Covid-19 sur le continent, plusieurs pistes ont été évoquées pour « accélérer les efforts ». Emmanuel Macron, hôte de ce sommet qui réunissait une trentaine de dirigeants africains et européens et plusieurs institutions multilatérales, a évoqué la nécessité « de développer, par des partenariats de financement et industriels, une capacité de production en Afrique des vaccins de type adénovirus, protéines recombinées et ARN messager, dans les prochaines semaines ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *