Laurent Gbagbo à propos de la CPI: «Il fallait écarter un homme gênant»

 Laurent Gbagbo à propos de la CPI: «Il fallait écarter un homme gênant»

Pour son deuxième jour de visite dans son village de Mama, Laurent Gbagbo a reçu dans sa résidence plus de 200 chefs traditionnels et des cadres locaux de son parti. Après dix ans d’absence dont huit en détention provisoire, l’ancien président a pris la parole pendant plus de trente-cinq minutes, ponctuant son propos d’anecdotes et se présentant comme la victime d’un procès politique.

« À quoi servent nos badges si on ne peut pas rentrer ?! ». Devant la porte principale de la résidence privée de Laurent Gbagbo à Mama, les cadres du FPI jouent des coudes pour accéder à la cérémonie du jour. Après quelques bousculades et des prises de bec avec la sécurité, ce sont finalement quelque 400 personnes qui accèdent au parc arboré de 17 hectares, protégé par un interminable mur d’enceinte rose.

Parmi les convives, plus de 200 chefs de terre et chefs de village, chapeautés et drapés de parures colorées, dont 163 issus du département de Gagnoa, et 46 du département de Oumé. Comme le veut la tradition dans de pareilles circonstances, ils sont venus « demander les nouvelles » à l’enfant du pays, ancien président de la République de Côte d’Ivoire, qui n’avait plus revu la région du Gôh depuis plus de 10 ans, en raison de son exil forcé. Pendant deux heures, ces notables attendent dans le calme, sous un imposant apatam trônant au centre du domaine, l’arrivée du « Woody» . Dans le centre-bourg tout proche, des centaines de personnes ont fêté son retour toute la nuit, ivres de joie.

Avant son apparition, Laurent Gbagbo est annoncé au micro, comme une star avant un concert. Chemise bleu ciel, il s’installe finalement devant l’auditoire, sur une chaise placée au centre de l’estrade. Quelques mots en bété puis, enfin, il « donne des nouvelles ». « Oui, on m’a amené là-bas… » (rire dans l’assistance). Là-bas, autrement dit au pénitencier de Sheveningen aux Pays-Bas, où il a passé huit ans de détention provisoire. Multipliant les figures de style, litotes ou euphémismes, Laurent Gbagbo raconte longuement sa détention sur un ton léger. « Je me suis fait des amis », dit-il, ou encore en affirmant qu’il « n’a pas vu le temps passer ». Il ponctue son récit d’anecdotes, comme lorsqu’il raconte comment il cotisait avec ses codétenus, le Libérien Charles Taylor et le Congolais Jean-Pierre Bemba, pour partager des repas meilleurs que ceux servis en prison.

Comme pour faire oublier sa demande officielle de divorce avec Simone Gbagbo qui lui vaut quelques critiques à demi-mot parmi ses partisans, il insiste sur le rôle de Nady Bamba, sa compagne actuelle. « Elle me nourrissait. C’est elle qui me donnait chaque mois de l’argent. Parce que la nourriture qu’on nous sert en prison n’est pas bonne. »

Règlement de comptes avec la CPI

Puis il remet en cause la procédure et les poursuites de la Cour pénale internationale (CPI) : « C’était pas sérieux, il fallait écarter un homme gênant, un concurrent gênant, alors on m’a mis là-bas » alors qu’« il n’y avait rien ». « Je ne suis pas un criminel », clame-t-il.

Laurent Gbagbo s’est appliqué à réécrire le scénario avancé par ses détracteurs, « on peut m’accuser de tout, mais je ne suis pas un criminel », et il s’appuie pour cela sur la décision de ceux qu’ils appellent les « Blancs », à savoir les juges de la CPI qui l’ont acquitté. « Même les Blancs qui ne nous connaissent pas là, qui connaissent pas nos petites querelles ici là, ont su que je ne suis pas un criminel. Voilà… »

En entrant parfois dans les détails, il a ironisé sur les difficultés de l’accusation pendant le procès et les échecs de la procureure, Fatou Bensouda : « En novembre 2018, on nous avait promis 135 témoins du côté de l’accusation. Il y a 82 qui sont passés. Le juge demande au procureur : “Vous avez encore des témoins ?” Il dit : “Non, c’est fini”. (Rires). Les autres là ne veulent pas venir. »

« C’est la politique qui va me sortir d’ici »

Enfin, Gbagbo ne cesse de ponctuer son intervention d’anecdotes ou de métaphores qui, toutes, ont pour but de faire comprendre à l’auditoire qu’il reviendra dans le jeu politique. En s’adressant au secrétaire exécutif du PDCI présent parmi les convives, il appelle entre les lignes ses partisans une alliance avec le PDCI. « Ne jetons pas l’anathème les uns sur les autres », plaide-t-il.

Il explique aussi comment, après avoir rencontré Henri Konan Bédié (le président du PDCI) à Bruxelles, un homme issu d’un ministère belge lui aurait demandé de ne pas faire de politique, puisque c’était l’une des conditions de sa liberté conditionnelle. Et à qui il a répondu : « Moi, vous m’avez amené ici à cause de la politique et vous ne voulez pas que je fasse de la politique ? Ce qui m’a amené ici là, c’est ce qui va me sortir d’ici. C’est la politique qui m’a amené ici, donc c’est la politique qui va me sortir d’ici ! Donc, il ne faut pas vous amuser en croyant que je ne vais pas faire de la politique, je fais de la politique toujours. »

Dans la salle, plusieurs chefs de terre ou de village ont confié lui avoir donné une mission : celle de la réconciliation de tous les Ivoiriens, mais Laurent Gbagbo donne des indications sur sa méthode. « Si on doit tous être d’accord, toujours, il y plus de démocratie, jure-t-il. C’est parce qu’on n’est pas d’accord qu’il y a la démocratie. »

« Il a une mission pour la Côte d’Ivoire qu’il n’a pas achevé et je pense que s’il le dit, ça nous rassure, ne pas le dire nous aurait un peu dérangé. Maintenant, nous sommes là pour l’aider, pour l’accompagner » se félicite le député FPI Sehi Gaspard. Des ambitions pour 2025 ? Laurent Gbagbo avait déjà expliqué à nos confrères de France 24 qu’il « ne l’excluait pas ». Lundi, il a peut-être donné des pistes sur la façon dont il souhaite regagner le strapontin présidentiel. En saluant à plusieurs reprises Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du PDCI,  présent sous l’apatam, il évoque à demi-mot une possible alliance avec l’ancien parti unique. « Ne jetons pas l’anathème les uns sur les autres. Guikahué, il est PDCI, bah ça fait quoi ? Ça fait quoi ? Ça fait rien ! ».

« J’ai été un missionnaire du président Bédié au moment où, c’était encore difficile, et il m’a vraiment bien reçu, il m’a accueilli, on s’est rapprochés, maintenant aujourd’hui c’est un rapprochement entre le FPI et le PDCI qui peut aller à une alliance, je ne peux pas présager, mais aujourd’hui nous sommes en bon terme… », a d’ailleurs réagi Maurice Kakou Guikahué à la sortie de la cérémonie

Fait notable également, en 35 minutes d’intervention, Laurent Gbagbo n’a pas prononcé une seule fois le nom d’Alassane Ouattara, le président ivoirien.

Source : RFI

Articles similaires

30 Commentaires

  • I’m now not sure where you are getting your information, however good topic.

    I must spend some time learning more or figuring out more.
    Thank you for magnificent information I was in search of this info for my
    mission.

  • Heya i’m for the first time here. I came across this board and I find It truly useful & it helped me out much.

    I hope to give something back and help others like you helped
    me.

  • Have you ever considered publishing an ebook or guest authoring on other websites?
    I have a blog based on the same ideas you discuss and would love to
    have you share some stories/information. I know my subscribers would appreciate your work.
    If you’re even remotely interested, feel free to shoot me an e mail.

  • Hi, after reading this amazing paragraph i am as well cheerful to share my experience here with colleagues.

  • I am in fact delighted to read this blog posts which consists
    of tons of helpful facts, thanks for providing such
    statistics.

  • I love your blog.. very nice colors & theme. Did you make this website yourself or
    did you hire someone to do it for you? Plz answer back as I’m looking to construct my own blog and would like to
    know where u got this from. thanks a lot

  • Tremendous issues here. I am very glad to look your article.
    Thank you so much and I am looking forward to contact you.
    Will you please drop me a mail?

  • I’m extremely impressed with your writing skills as well as with
    the layout on your weblog. Is this a paid theme or did you modify it yourself?
    Either way keep up the nice quality writing, it’s rare to see a nice blog
    like this one today.

  • Great goods from you, man. I’ve understand your stuff previous to and you’re just extremely magnificent.
    I actually like what you have acquired here, certainly like what you’re stating and the
    way in which you say it. You make it entertaining and you still care for to
    keep it sensible. I cant wait to read far more from you.
    This is actually a great website.

  • Hello! Would you mind if I share your blog with my myspace group?
    There’s a lot of folks that I think would really
    enjoy your content. Please let me know. Cheers

  • If some one wishes expert view regarding running a blog afterward i propose him/her to go to see this website, Keep up the good work.

  • Esta é minha primeira vez aqui e estou de verdade impressionado!

    Ansioso para ler todos os conteúdos.

  • Colocar mais “pano/tecido” no corpo peniano” para que
    assim ocorra a redução desta puxada.

  • Hey There. I found your blog using msn. This is an extremely well written article.
    I will make sure to bookmark it and come back to read more of your
    useful info. Thanks for the post. I will certainly
    comeback.

  • What a information of un-ambiguity and preserveness of valuable
    knowledge about unpredicted emotions.

  • Very nice post. I just stumbled upon your weblog and wanted to
    say that I have really enjoyed surfing around your blog posts.
    In any case I’ll be subscribing to your rss feed and I hope
    you write again very soon!

  • Hi! Do you know if they make any plugins to safeguard against hackers?
    I’m kinda paranoid about losing everything I’ve worked hard on. Any
    suggestions?

  • I’m not sure where you’re getting your information, but great topic.
    I needs to spend some time learning much more or understanding more.

    Thanks for great information I was looking for this information for
    my mission.

  • Wow, marvelous weblog format! How lengthy have you ever
    been blogging for? you made running a blog look easy.
    The whole look of your site is great, let alone the content material!

  • Currently it appears like Expression Engine is the top blogging platform
    available right now. (from what I’ve read) Is that what you
    are using on your blog?

  • I have found very interesting your article.It’s pretty worth enough foor me.
    In my view, if alll website owners and bloggers made good content as you did,
    the web will be a lot more useful than ever before.

  • What’s up, after reading this awesome post i am as well delighted to share my experience here
    with friends.

  • I am pleased that I detected this web blog, just the right infoprmation that I wwas searching for!

  • good post, i love it

  • Excellent post. I was checking continuously this blkg
    and I am impressed! Extremely usefu information. I care for such
    information a lot. I was looking for this certain information for a very long time.Thannk you and good luck.

  • I think this is one of the mst important information for me.
    And i aam glad reading your article. But wanna
    remark on few general things, The web site style is perfect,
    the articcles is really great!

  • Nicce post. I was checking continuously this blog and I’m impressed!

    Very useful information specially the last part 🙂 I care for such info
    a lot. I was looking for this particular information for
    a long time. Thank you and best of luck.

  • I enjoy reading through your website. Thanks!

  • Well composed articles like yoours renews my
    faith in today’s writers.You’ve written information I can finally agre onn and also use.Many thanks for sharing.

  • Pretty! This has been an extremely wonderful post. Thankis for providing this info.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *