Zimbabwe : le nouveau billet de 50 dollars insuffisant pour acheter une miche de pain

 Zimbabwe : le nouveau billet de 50 dollars insuffisant pour acheter une miche de pain

L’an dernier, le taux d’inflation du Zimbabwe a atteint plus de 800% avant de commencer à baisser.

Un nouveau billet de banque de 50 dollars zimbabwéens, plus grosse coupure à ce jour, est entré en circulation dans ce pays d’Afrique australe plombé par l’inflation et vaut… à peine 50 cents d’euro (60 cents de dollar). La Banque centrale du Zimbabwe a annoncé l’introduction de ce nouveau billet mardi 6 juillet, insuffisant pour acheter une miche de pain. Il a immédiatement ravivé les souvenirs de l’hyperinflation observée il y a plus de dix ans : quand la hausse des prix était devenue incontrôlable, les coupures de l’époque pouvaient atteindre jusqu’à 100 milliards de dollars.

“Marché noir”

Hopewell Chin’ono, journaliste primé et critique du gouvernement, s’est moqué du nouveau billet de banque qui, au taux de change officieux du marché noir, ne vaudra que 0,30 euro (0,35 dollar américain) : “Cela vous dit quelque chose sur l’inflation, quand vous avez besoin de 3 billets de votre plus haute dénomination monétaire pour acheter une bière convenable au supermarché”, a-t-il tweeté.

Hyperinflation

Le nouveau billet est le dernier d’une série introduite depuis février 2019, quand le Zimbabwe est revenu à l’utilisation de la monnaie locale. Le dollar américain était utilisé depuis 2009, lorsque le pays s’est débarrassé de sa propre monnaie sans valeur après que l’hyperinflation a atteint un pourcentage de 500 milliards. Aujourd’hui, le dollar zimbabwéen alimente les craintes d’un retour de cette hyperinflation qui anéantit l’épargne et terrasse l’économie, avec des bonds quotidiens vertigineux des prix des biens et des services. L’an dernier, le taux d’inflation du Zimbabwe a grimpé en flèche pour atteindre plus de 800%, mais il a commencé à diminuer, le taux de juin en glissement annuel étant officiellement de 106,64%, selon l’Agence nationale des statistiques. La Banque centrale a prévu un ralentissement de l’inflation à 55% en juillet.

Etranglé financièrement, le pays fait face aussi à une recrudescence de la pandémie. Après avoir minoré le Covid-19, le Zimbabwe se retrouve dans le trio de tête de pays africains enregistrant le plus de contaminations avec la Tunisie et l’Afrique du Sud, où se concentrent plus de la moitié des nouveaux cas détectés sur le continent.

Source : France info

Articles similaires

9 Commentaires

  • Wow! This can be one particular of the most useful blogs We have ever arrive across on this subject. Actually Fantastic. I’m also a specialist in this topic therefore I can understand your hard work.

  • You could definitely see your enthusiasm in the article you write. The world hopes for more passionate writers such as you who are not afraid to mention how they believe. At all times follow your heart.|

  • My partner and I absolutely love your blog and find almost all of your post’s to
    be exactly I’m looking for. Do you offer guest writers
    to write content for you personally? I wouldn’t mind writing a post or elaborating on some of
    the subjects you write regarding here. Again, awesome web log!

  • Hello! I could have sworn I’ve visited this website before but after browsing through many of the posts I realized it’s new to me.
    Regardless, I’m definitely happy I found it and I’ll be bookmarking
    it and checking back frequently!

  • This post will assist the internet viewers for building up new web site
    or even a weblog from start to end.

  • great post!

  • Fantastic content!

  • Q: Did you hear about the famous pickle? A: He was a big dill!

  • What washes up on very small beaches? Micro-waves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *